Posté le 11 juin 2024 par La Rédaction

Pour la troisième édition de campagne première, de Revonnas, onze artistes veulent valoriser le patrimoine immatériel des villages. À découvrir dans le Revermont et en Savoie.

En janvier dernier, Rachida Dati, la toute nouvelle ministre de la Culture, lançait les états-généraux de la ruralité. Fort bien. Sauf que le territoire et la ruralité, « c’est l’ADN de Campagne Première depuis la première édition, en 2018 », souligne aujourd’hui Fanny Robin, la présidente et directrice artistique de cette biennale qui va de nouveau enchanter Revonnas et le Revermont les 22 et 23 juin prochains.

« Depuis 2018, on a toujours dit qu’on voulait amener l’art contemporain et des artistes avec une exigence professionnelle dans les campagnes et dans les villages », ajoute la jeune femme. « Raison de plus pour mettre les bouchées doubles et se dire qu’un festival sur un week-end, c’est bien, parce que ça permet de mettre en valeur aussi le territoire, le village, les savoir-faire et les gestes manuels, d’avoir des habitants qui nous suivent à fond… » poursuit-elle.

D’où l’exposition collective pendant deux jours de onze artistes venus de toute la France et qui utilisent des disciplines diverses (vidéos, dessins, installations, performances, photos, etc.) Elle est baptisée D’aussi loin que je me souvienne, et certaines de leurs oeuvres seront accueillies dans les belles maisons des habitants de Revonnas.

Une « galerie des pains » présentée à Brou à l’occasion de Campagne première


Mais en même temps, Campagne Première s’inscrit dans la durée en choisissant pour cette troisième édition d’accueillir un artiste en résidence dans le village : Nicolas Boulard a ainsi découvert la Bresse et son travail autour du pain et du fromage, le clon de la coopérative de Drom.

Il va en bluffer plus d’un avec son projet Specific Cheeses et La Galerie des pains, présentée du 20 juin au 22 septembre au monastère royal de Brou. Eux aussi mettent à l’honneur les savoirs ancestraux : le duo d’artistes contemporains Barreau et Charbonnet proposera une création qui revisitera les cheminées sarrasines, là encore du 20 juin au 22 septembre, mais à la Ferme de la Forêt qui vient de rouvrir ses portes à Courtes.

Toujours hors les murs de Revonnas, et même hors du Revermont, Campagne Première étend sa toile et s’offre une escapade en Savoie. L’équipe de la biennale a ainsi travaillé en collaboration avec les équipes de l’office de tourisme La Plagne vallée pour présenter l’ensemble de l’exposition collective D’aussi loin que je me souvienne dans la basilique Saint-Martin de la station savoyarde. Entre le 29 juin et le 22 septembre, les créations contemporaines viendront ainsi tutoyer les fresques médiévales de l’église.



www.campagnepremiererevonnas.com