Posté le 9 juin 2022 par La Rédaction

C’est à flanc de Bastille, dans les salles feutrées du Musée dauphinois, l’ancien monastère de Sainte-Marie-d’en-Haut, que vous pouvez découvrir gratuitement, jusqu’au 4 juillet, l’exposition Un amour de vélo.

Imaginée en huit étapes, l’exposition nous balade dans l’univers de la bicyclette et tente d’aborder le vélo sous tous ses aspects : depuis sa rétrospective historique, à la relation si particulière entretenue avec la petite reine. Du rite de passage de notre enfance, au moyen de locomotion, de loisir, de dépassement de soi. De l’outil de travail jusqu’aux escapades au bout et autour du monde, par des aventuriers plus ou moins fous qui repousseront leurs limites autant que celles de leur monture. De salle en salle, le récit se fait voyage, la mécanique dévoile les usages, des plus anciens aux plus futuristes. L’aspect technique tout d’abord, avec ce mur exposant chacune des nombreuses pièces qui composent un vélo, quitte à prendre des allures de table d’autopsie. Quelques spécimens sont également présentés : vélos improbables ou cycles revisités par des créateurs inspirés. Mais avant de dévaler les pentes à toute vitesse, il faut savoir dompter sa petite reine. Grâce à des photos et des films d’archives, l’exposition retrace l’art de garder l’équilibre en toute circonstance. Et l’on découvre que l’apprentissage du vélo se fait souvent au détriment de celui qui chevauche sa monture.

Le vélo interroge aussi la société et a notamment posé la question du genre, quand celui-ci était considéré comme néfaste pour les organes génitaux des femmes. Ou quand une loi leur interdisait le port du pantalon, à l’exception de celles tenant un vélo à la main. Au final, le vélo apparaît comme un outil d’émancipation pour les femmes, souligne le parcours qui n’oublie pas que bicyclette rime avec suffragette. Le vélo, c’est aussi une pratique familiale illustrée par des photographies obtenues auprès de particuliers. Il raconte alors une histoire intime, souvent heureuse et souriante. Un amour de vélo est une expérience à vivre, à écouter et à jouer, qui s’adresse à tout public. De l’ambiance sonore du Tour de France au podium Itzel Palomo où le visiteur se fait sprinter, rivalisant avec son voisin de selle pour franchir la ligne d’arrivée, le parcours nous immerge dans une découverte ludique et fantaisiste. Une expo qui vaut le coup de pédale.

Musée dauphinois
30 rue Maurice-Guignoux, à Grenoble
Exposition gratuite
Plus d’infos ? https://musees.isere.fr/expo/musee-dauphinois-un-amour-de-velo