Posté le 24 octobre 2019 par Julien Niogret

Elle mérite un sacré coup de chapeau. Marguerite Bonnin. Cette Bressane, originaire de Neuville-les-Dames qui a créé sa propre maison de chapeaux haut de gamme sous le nom “De Bornarel”, vient de faire son entrée au Musée Grévin grâce à Soprano. L’artiste marseillais a rejoint Thomas Pesquet, Martin Fourcade, Kendji Girac… dans le célèbre musée parisien avec sa tenue : veste Lagerfeld, Boots, bijoux Aaron Jah Stone et bien sûr un chapeau signé “De Bornarel”. Marguerite est bercée depuis sa plus tendre enfance dans l’univers de la mode, plus principalement celui de la couture par sa grand-mère, couturière pour les plus grandes maisons. Après sa scolarité à Bourg, elle fait d’abord ses armes chez Lanvin, avant de travailler comme styliste et chef de projet. D’un côté élégant et sophistiqué, de l’autre brut et sans détour, c’est avec un naturel conscient que la créatrice mêle les matières, les formes, les textures, tout en restant dans la tradition Française de la chapellerie. Marguerite assemble les chapeaux à la main, dans son atelier parisien, après que le feutre de laine soit transformé dans un atelier français de renommée mondiale.

www.debornarel.com