Posté le 24 juin 2022 par La Rédaction

Nager, pédaler et courir sur le magnifique parcours naturel de la Grange du Pin : un défi ouvert à tous.

Le site de la Grange du Pin, paradis des amoureux des sports de pleine nature, accueillera samedi 3 et dimanche 4 septembre l’O’xyrace, épreuves de cross triathlon ouvertes aussi bien aux novices qu’aux spécialistes. « À chacun son parcours et ses difficultés », explique Fréderic Pitrois, co-organisateur de l’événement. Les enfants sont les bienvenus avec deux courses au programme du samedi pour les 8-11 ans et 12-15 ans. Les premiers devront d’abord nager 100 mètres puis rejoindre le parc de transition où ils devront se changer le plus rapidement possible avant d’enfourcher leur vélo pour deux kilomètres sur des chemins forestiers suivis, pour finir, d’une course à pied de 1 000 mètres. Même parcours pour les plus grands, mais avec des distances doublées. La journée du samedi se terminera avec un relais mixte par équipe de 4 personnes. L’objectif sera que chaque participant réalise un mini triathlon. Ils devront nager 200 m, puis parcourir 7,5 km de vélo et 1,6 km de course à pied avant de donner le relais à leurs coéquipiers. Le dimanche matin, place au « parcours de taille S » pour commencer. Cette épreuve s’adresse aux sportifs occasionnels et réguliers avec des parcours très faciles. Le dimanche après-midi c’est la course phare du week-end. Le défi est de taille avec 1000 m de natation, 25 km de VTT et 9 km de trail ! L’épreuve compte pour le championnat Auvergne-Rhône-Alpes.

« Les qualités pour performer ? Il faut être complet, disposer d’une bonne technique en VTT car le parcours est piégeux et d’une bonne dose d’endurance car l’enchaînement est intense », explique Frédéric. Les meilleurs effectuent le parcours M en moins de 2 h. Les derniers mettent 4 h d’effort… Les parcours S et M peuvent s’effectuer sous deux formats : individuel ou par équipe en relais, ce qui les rend accessibles à tous et permet à chacun de s’amuser. « Pour les spectateurs ces épreuves sont très agréables à suivre car variées ; et celui qui va sortir dernier de l’eau peut très bien terminer premier. C’est le charme du triathlon », assure Frédéric qui vise à retrouver le niveau de participation de 2019 (avant Covid) soit environ 700 participants. L’organisateur de préciser pour conclure, qu’il est possible d’effectuer ses repérage ou séances d’entraînement directement sur les parcours, tracés de façon permanente pour les formules S et M.