Posté le 5 mai 2022 par La Rédaction

Il aurait pu s’appeler March (en référence aux Quatre filles du docteur March), mais lui c’est Carrara. Didier, fondateur de l’entreprise Team net et père de quatre filles, dont trois qui l’ont rejoint dans l’aventure : Ophélie, Jennifer et Tamara. À ses débuts en 2014, il officie au nettoyage des cabinets médicaux, notamment à Bourg et Tossiat. Déjà, ses filles sont de la partie pour donner un coup de main. Ophélie se greffe la première, au moment du rachat de Sam nettoyage (à Lyon), spécialisé dans les régies immobilières, dont elle prend la gestion. S’ensuit une installation à mi-chemin, à Beynost, où Jennifer puis Tamara viennent en renfort. Quatre sociétés entrent alors dans le giron familial : NSA et Maisonhaute, et plus tard – une fois les locaux installés à Certines – Nettra services et Ain’peccable. En quelques années seulement, père et filles ont adjoint à CDI nettoyage cinq entités, avec chacune une mission propre (régies immobilières, nettoyage de surfaces vitrées, laboratoires, centres médicaux et pharmacies, entretien des espaces verts, fins de chantier, etc.) Pour les pros, en majorité – seule Ain’peccable est dédiée aux particuliers.

Travailler en famille

Ça ne faisait pas partie du plan. C’est plutôt une suite d’opportunités qui ont permis le développement de l’affaire familiale. Aujourd’hui, pas de regret. La satisfaction, au contraire, d’avancer ensemble, vite et bien. Quitte à ne jamais vraiment débrancher : « Les repas de famille tournent souvent à la réunion de travail ! » Au-delà du confort de gestion – équipe réduite et centralisée, facilité de communication -, la famille Carrara apprécie et fait valoir sa complémentarité. Si, au départ, chaque fille était à la tête d’une société, les rôles sont désormais répartis par fonction. Ainsi Tamara officie-t-elle à la production là où Jennifer s’occupe de l’administratif et Ophélie du volet financier. « C’est un bon équilibre. »

… et intelligemment

Elles sont patronnes, mais elles ont aussi goûté aux travaux de nettoyage. « On est passées par là… » Une expérience de terrain qui légitimise leurs consignes et observations face à des salariés souvent plus âgés. Qui participe surtout du respect de ceux qui le font chaque jour et depuis des années. Car les sœurs affichent une reconnaissance sincère de leurs salariés. « La personne qui fait le ménage est souvent peu ou mal considérée. » À contre-courant des usages, Tamara, Jennifer et Ophélie veulent valoriser le travail de leurs agents. Par l’écoute, la bienveillance… même l’octroi d’une prime qualité. Quant à l’enjeu environnemental, Team net fait le choix du lavable, plutôt que du jetable. Et le gros de ses produits sont certifiés Écolabel, efficaces à froid. Le gaspi ? « Les bidons délivrent la juste dose. » Le tri ? « On le propose aux entreprises, elles adhèrent de plus en plus. » Et les tournées ? « Organisées par secteur, pour limiter les
kilomètres.
»