Posté le 10 juin 2021 par La Rédaction

Le journaliste Arnaud Ramsay, spécialiste des biographies, revient sur sa collaboration avec le Mâconnais Antoine Griezmann dans l’ouvrage « Derrière le sourire » aux éditions Robert Laffont.

S’il pouvait réitérer l’aventure avec des joueurs de l’équipe de France, Arnaud Ramsay choisirait les anciens Lyonnais Karim Benzema et Hugo Lloris, actuel capitaine de l’équipe de France. Pourquoi ?
Pour Benzema car il fut le premier à écrire un article dans la presse nationale, pour le Journal Du Dimanche (JDD), en 2006, et parce que son parcours et sa vie extraordinaire fascinent.
Mêmes arguments pour le portier tricolore :
« Il est mystérieux ! On ne sait au final pas grand-chose de lui mais c’est quand même l’un des joueurs les plus capés. Par ailleurs, il a connu les pages les plus sombres et les plus belles du foot français avec le mondial sud-africain et le titre de champion du monde en 2018. Vous savez, pour faire un livre comme celui-ci, il faut que le personnage plaise aux petits et grands, aux lectrices, qu’il soit souriant et doté d’une histoire forte. »

En quelques mots, il nous dresse un portrait du numéro 7 de l’équipe de France dont il a écrit la biographie entre l’Euro 2016 et le printemps 2017. Celle-ci revient sur les étals des librairies à l’approche de l’Euro sous sa forme originale et en poche. L’ouvrage est aussi traduit et en vente dans plusieurs autres pays du monde dont la Pologne, la Chine, l’Espagne, le Japon, la Hongrie et les États-Unis.

« Son écriture est comme son jeu : efficace et sans fioritures »

Alors qu’il coécrit ses ouvrages avec des joueurs en fin de carrière, Arnaud Ramsay avait fait rédiger le livre « Derrière le sourire » alors que l’ancien attaquant de la Real Sociedad n’avait que 26 ans. « Il avait déjà eu plusieurs vies et j’avais vraiment envie de montrer l’envers du décor, le fait qu’il ait quitté Mâcon à 14 ans et la force de caractère qu’il a eue pour le faire. C’est après l’Euro que sa cote est montée avec son titre de meilleur buteur » plaide-t-il.
Comme il l’a fait avec le rugbyman Mathieu Bastareaud ou avec Bixente Lizarazu, Arnaud Ramsay a voulu se placer comme « passeur » du joueur dans cette aventure littéraire, rédigée à quatre mains. Il a fallu dans un premier temps surmonter une différence générationnelle, les deux ayant plus de 20 ans de différence d’âge. Par la suite, il a fallu apprendre à se connaître. Il s’est rendu plusieurs fois chez l’attaquant, à Madrid, sur une période de six-huit mois, pour faire une trentaine d’heure d’enregistrement. Au cours des premières minutes de la discussion, Antoine Griezmann a dit d’emblée qu’il voulait expliquer, dans cette « biographie officielle », comment il avait galéré pour en arriver là.
L’actuel coéquipier de Lionel Messi s’est largement impliqué dans le livre, rédigeant lui-même de nombreux passages.
« Je peux vous dire qu’il écrit vraiment bien ! Sa plume est comme son jeu : efficace et sans fioritures avec de nombreux moments de vie. C’est d’ailleurs au cours de ces passages que j’ai compris que le mental jouait énormément sur son efficacité devant le but. Il m’a raconté qu’il avait raté un face-à-face une fois et qu’il pense que ce raté est dû au fait d’une prise de tête avec sa maman concernant la préparation de son mariage. »
Antoine Griezmann a aussi abordé l’annonce de la première grossesse de sa compagne à sa famille. Pour la partie de l’histoire familiale, Arnaud Ramsay est venu à Mâcon rencontrer l’entourage du joueur. « Je me souviens que nous avions partagé un repas sur les quais », se remémore l’auteur. « Avec ce livre, je me suis rendu compte de ce que je savais peut-être déjà : un grand champion est aussi un être humain avec ses failles et ses fragilités. Antoine Griezmann prouve qu’on peut être un champion sans être hermétique à tout ce qui se passe autour de nous. » Arnaud Ramsay avance que ce côté émotif est un des facteurs de motivation du « Petit Prince ». Euro, coupe du monde 2022, FC Barcelone… il reste encore à Antoine Griezmann quelques belles pages à écrire et pas que pour une actualisation de « Derrière le sourire » qui n’est pas (encore) au programme comme le révèle le co-auteur : « J’avais vraiment envie qu’il raconte, avec ses mots, son titre de champion du monde, sa relation avec Paul Pogba et son transfert à Barcelone. » Pour l’instant, l’entourage du joueur n’a pas donné suite à la sollicitation, estimant « qu’il était trop tôt pour évoquer » ces sujets.