Posté le 2 mai 2024 par La Rédaction

De Citibike à Cycles Bernier, du centre-ville à la Neuve… Jordie s’installe dans le canapé de Julie Stagnetto de l’agence Visibilis pour une interview qui n’a pas froid aux yeux.

Jordie, tu ouvres ta boutique en 2021 dans le centre ville de Bourg, pourquoi ce choix ?
Après un road trip de six semaines avec ma famille pour me perfectionner en gestion de boutique de vélos, on a choisi de s’installer à Bourg dans le centre. La ville se distingue par sa politique proactive en matière d’aménagements cyclables. À cela s’ajoute la proximité du Revermont, un spot idéal pour le VTT.

Deux ans 1/2 plus tard, tu en es où ? Je quitte le centre-ville pour m’installer route de Paris, en face de la Neuve. Je change aussi de nom : Citibike devient Cycles Bernier, ce qui permet d’élargir ma gamme.

Pourquoi tous ces changements ? J’arrive à un cap important de développement de ma boutique. La nouvelle aura un parking juste devant. C’est aussi stratégique : il n’y a plus d’autre vélociste dans le secteur de la Neuve. Changer le nom de l’enseigne en Cycles Bernier me donne la liberté d’ajouter des vélos musculaires à mon catalogue. Avec le nom Citibike j’étais trop catalogué ‘vélos urbains’, alors que j’ai une très belle gamme de VTT.

Pourquoi Cycles Bernier ? C’était mon souhait, à l’origine, d’appeler ma boutique avec mon nom. Ça sonne un peu à l’ancienne, mais c’est ce qui me plaît. Auparavant, toutes les boutiques de vélos portaient le nom du fondateur, il y avait un rapport de proximité auquel je suis très attaché.

Justement, c’est quoi les valeurs de Cycles Bernier ? La qualité des produits et des services. Je choisis méthodiquement mes marques de vélos et d’accessoires. Je tiens à ce que les réparations à l’atelier soient très qualitatives. Aujourd’hui, avec l’avènement du vélo électrique, le mécanicien doit être très pointilleux sur les évolutions techniques dans le monde du vélo. Je mets un point d’honneur à sélectionner le bon vélo qui va à la bonne personne, quitte à passer à côté d’une vente.

Tu n’as pas peur que tes clients ne comprennent pas tous ces changements ? J’espère que non. Mon objectif est de mieux répondre à leurs besoins. Les services vont évoluer pour correspondre aux attentes grandissantes en termes de location de vélo, de formation sur l’entretien et de largeur de gamme sur les VTT.

Quelles sont les prochaines étapes ? Donner mon premier tour de clés dans la nouvelle boutique ce début mai. Développer mon parc de location avec les beaux jours. Et proposer un bel évènement, mardi 21 mai toute la journée, autour du camion Testival Kalkhoff. La marque se déplace avec toute sa gamme de vélos électriques, que le public pourra essayer gratuitement.

Chiche ou pois chiche ?
» Chiche !
Adresse un message à qui tu veux.
» Je m’adresse aux entreprises : j’ai des solutions à vous proposer pour la mobilité de vos salariés.
Contactez-moi !

18.1


Cycles Bernier
262, route de Paris à Viriat
& 09 74 97 46 47
boutique@cyclesbernier.fr