Posté le 4 mai 2021 par La Rédaction

Le Jumping de Bourg aura bien lieu du 20 au 23 mai à Ainterexpo.

Le comité d’organisation et son président, Alain Landais, tenaient à organiser l’épreuve annulée l’an dernier en raison des restrictions sanitaires Covid. « Parce que le cœur de l’action de Bourg sports équestres est de faire vivre le sport au plus haut niveau. Les sportifs et toute la filière économique qu’ils animent ont besoin de compétitions. Notre équipe a donc répondu présent, trouvant dans ce pari risqué le plaisir de faire partager les valeurs d’exemplarité et d’engagement que véhicule le haut niveau et le rêve que porte le cheval. C’est le seul sens d’une action teintée d’amertume mais orientée vers la reprise », explique Pascal Bouvet, responsable de la communication. Les derniers doutes liés à l’épidémie de rhinopneumonie équine levés, et avec l’assurance du soutien des collectivités locales et des partenaires, les équipes de bénévoles se sont mis en ordre de bataille pour être prêtes le jour J.

Mais ce jumping sera particulier. D’abord parce qu’il se déroulera sans public et que « les applaudissements et les sourires manqueront » comme le souligne Alain Landais. Que les installations seront réduites : une seule carrière au lieu de deux, une seule tribune, réduite à 700 places et qui ne pourra être utilisée qu’à 50% de sa capacité (distanciation sociale oblige), pas de tente autour de la piste, ni de restaurant… et qu’il n’y aura pas d’épreuve de puissance (6 barres) pourtant prisée du grand public. Mais aussi parce que le Jumping de Bourg s’apprête à accueillir un plateau exceptionnel de cavaliers. Ces derniers ont hâte d’en découdre dans la perspective des sélections olympiques. Le Grand Prix de la Ville de Bourg du dimanche après-midi sera d’ailleurs qualificatif pour les JO. D’où la présence des meilleurs cavaliers français (Simon Delestre, Roger-Yves Bost, Pénélope Leprevost…) sous les yeux du sélectionneur Thierry Pomel. « Nous sommes énormément sollicités, confie Jeanne Gonin-Ducousset chargée de l’organisation. Les cavaliers ont dû faire face aux annulations à ré- pétition et ils ont besoin de concourir avant les JO et les championnats d’Europe. Nous aurons la présence du numéro 1 mondial, Steve Gerdat, et de nombreux cavaliers du Top 20 ». Du grand spectacle en perspective que le public bressan pourra suivre au plus près grâce aux équipes de Cheval TV qui retrans- mettra l’intégralité des épreuves sur le Web et les deux épreuves majeures, les Prix du Conseil départemental de l’Ain, le samedi après-midi, et celui de la Ville de Bourg-en-Bresse, le dimanche après-midi, en direct sur la chaîne Sport en France.

Pour plus d’informations : https://www.csi-bourg.com