Posté le 4 mai 2021 par La Rédaction

La CA3B est sur le point de racheter le bâtiment et de lui donner une seconde vie.

Kennedy, futur siège de l’Agglo ? C’est en tout cas l’une des très sérieuses hypothèses qui se dessine pour le devenir de cet emblématique bâtiment inauguré en 1974 et qui pourrait trouver un second souffle après sa réhabilitation. En effet, si du côté de l’agglomération, son président Jean-François Debat préfère encore attendre une quinzaine de jours pour évoquer le projet, c’est une certitude : la CA3B est en pourparlers avancés avec la grande banque régionale, qui n’a plus l’usage depuis longtemps de l’ensemble des mètres carrés de ce bâtiment, qui peu à peu se vide. L’immeuble du boulevard Kennedy a en effet besoin d’être rénové et notamment mieux isolé, car c’est une passoire thermique, comme toutes les architectures d’avant le choc pétrolier. En devenant acquéreuse, la CA3B ferait coup double en préservant un bâtiment architecturalement emblématique des années soixante-dix, signé Pierre Dosse associé au non moins très célèbre ingénieur Jean Prouvé et en continuant à louer au Crédit agricole une partie de cet espace où la banque souhaite conserver une implantation, mais sans la charge d’autant de mètres carrés, qui lui sont désormais inutiles.
Pour l’agglomération, ce serait un moyen de concentrer ses services en un même lieu pour plus d’optimisation et de rationalisation des mètres carrés, tout en réduisant le coût des autres loyers où les services de l’agglomération sont disséminés. En outre, ce serait la solution inespérée pour le siège de l’agglomération si mal loti entre bâtiments en dur et préfabriqués en zone Cénord. Là, le boulevard qui ceinture le centre-ville lui donnerait une visibilité accrue et une accessibilité bien plus grande. On sait qu’au fil des années, plusieurs hypothèses avaient été émises pour un transfert du siège de l’Agglo, y compris une construction neuve. La communauté de communes de Bourg-en-Bresse avait demandé, il y a quelques années, à l’Atelier du Triangle de mener une étude sur ses besoins en matière de locaux ; en 2018, en devenant une agglomération, ses besoins s’étaient de fait accrus et l’étude avait été reprise pour redéfinir ses besoins. L’opportunité de la cession de ces locaux par le Crédit agricole est donc une aubaine. L’agglomération pourrait, à l’instar que ce que le Département de l’Yonne a fait en 2017 avec l’immeuble signé Andrault et Parat, construit entre 1968 et 1970 pour le Crédit agricole aussi, préserver un édifice remarquable de l’architecture du XXe siècle à Bourg-en-Bresse.

Un bâtiment emblématique

Le siège du Crédit agricole de l’Ain est installé là depuis le 17 mai 1974. Faute d’avoir pu reconstruire cours de Verdun où il était installé, il acquiert 9000 m2 de terrain boulevard Kennedy en bordure de Reyssouze. Pierre Dosse se voit confier le chantier. « L’architecte d’intérieur Pierre Arrivetz avec lequel travaille régulièrement Pierre Dosse agence cet open space aux couleurs de la mode des années 1970 : moquette brune, panneaux décoratifs orange, mobilier de bureau jaune. Pierre Dosse sollicite l’intervention de Jean Prouvé, concepteur et inventeur des murs rideaux. Celui-ci l’aide à carrosser toutes les façades d’une peau de verre aux fines membrures métalliques en inox. Cette peau uniforme a par ailleurs la courtoisie de refléter son environnement, laissant les volumes construits composer une immense sculpture abstraite constituant un événement plastique sur le boulevard ».
D’après le livre Marc et Pierre Dosse par Dominique Amouroux.