Posté le 2 mai 2024 par La Rédaction

Depuis quelques années, on assiste à l’avènement de la musculation chez les adolescents. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir développer leur masse musculaire. Ce phénomène est amplifié par les réseaux sociaux et les différents influenceurs adultes qui y postent leur entraînement. Or, un adolescent n’est pas un adulte en miniature. Les parents se retrouvent souvent perdus entre idées reçues autour de la musculation et addiction de leurs enfants à la pratique sportive. Pourtant, si la musculation est enseignée de manière pédagogique et progressive, les jeunes peuvent y trouver de nombreux avantages pour leur santé, tant physique que morale. Comme le développe dans ses livres, Stéphane Rey, préparateur physique à Bourg.

Les bienfaits de la musculation chez les adolescents
› La musculation aide à une croissance harmonieuse en évitant certains problèmes de dos comme la scoliose. Attention, ce n’est pas la musculation qui ralentit la croissance, c’est l’excès de sport.

›  La pratique sportive aide au développement des qualités mentales comme l’estime de soi et la confiance en soi.

›  Le renforcement musculaire permet une régulation du poids en luttant contre la sédentarité, en augmentant le métabolisme de base.

›  Débuter la musculation va améliorer l’hygiène de vie des jeunes en régulant leur sommeil, en leur demandant une alimentation saine et équilibrée.

Guide des bonnes pratiques

Pour débuter le renforcement musculaire et la musculation sans se blesser, les adolescents doivent respecter certains principes pour progresser. Voici les conseils de Stéphane pour s’entraîner en toute sécurité.

› Débuter par du renforcement : lorsque vos ados décident de se mettre à la musculation, ils doivent débuter par du renforcement musculaire pour renforcer les tendons, les ligaments avant de débuter le travail avec charges.

› S’échauffer avant de s’entraîner : comme pour toute pratique sportive, la musculation nécessite une phase d’échauffement en début de séance. Les jeunes peuvent utiliser des exercices de mobilité et de déverrouillage articulaire.

› Travailler son corps dans la globalité : je leur déconseille de ne cibler qu’une seule partie du corps sous peine de créer des déséquilibres. Le haut du corps, le tronc, le bas du corps : rien ne doit être oublié.

› La progressivité : pour progresser, la clé du succès est « Y aller progressif ». Que ce soit au niveau de la difficulté des exercices ou du nombre de répétitions en passant par le poids des charges.

› Se reposer : pour progresser, les jeunes doivent respecter des temps de repos entre les exercices, mais aussi entre les séances. Je conseille un maximum de deux séances par semaine.

capture decran 2024 05 01 a 18.18.30

La Muscu pour les ados – Tome 1 et 2 de Stéphane Rey

Pour accompagner les adolescents dans la découverte et la pratique de la musculation, Stéphane Rey propose un entraînement structuré et progressif. Les 2 livres contiennent un programme sur 6 semaines avec 2 séances d’entraînement hebdomadaire adaptées à l’âge des enfants.

Tome 1 pour les jeunes à partir de 12 ans, 15,99 Tome 2 pour les ados à partir de 14 ans, 15,99 e