Posté le 10 juin 2021 par La Rédaction

Vin du mois

En de rares et gourmandes occasions dans le monde du vin, il nous est donné de rencontrer des vignerons qui transcendent l’appellation sur laquelle ils produisent.
Jean-Marie Guffens est le parfait exemple de ce phénomène, créant des nectars très éloignés de l’idée que l’on pourrait se faire de leurs étiquettes.

Amateurs de trouvailles bluffantes, vous êtes au bon endroit !
Après de nombreuses dégustations estampillées « Guffens Heynen », il était temps d’aller découvrir le domaine pour comprendre pourquoi ces vins du Mâconnais sortaient tant de l’ordinaire.

La réponse est multiple. Soucieux du détail et jusqu’au-boutiste dans l’âme, ce belge d’origine devenu bourguignon d’adoption il y a plus de 40 ans privilégie l’interprétation humaine à toutes les étapes.
De la taille des vignes à l’élevage en passant par la vinification, chaque moment de la vie d’une bouteille est cousu main, faisant fit des idées reçues et des règles pré-établies.

Le résultat ? Pour ce Mâcon, c’est une perfection d’équilibre que l’on découvre dans le verre. Minéralité, fraîcheur du fruit, notes d’évolution et longueur en bouche à toute épreuve. Un très grand moment de dégustation qui illustre parfaitement le travail de l’un des plus grands vinificateurs de Bourgogne.

À découvrir à la Brasserie du Théâtre :
110€ la bouteille