Posté le 7 avril 2022 par La Rédaction

Il y a six ans, en lieu et place de l’ancien cinéma Eden, un immeuble contemporain propriété de Bourg Habitat accueillait ses premiers habitants et un petit supermarché Biocoop de 450 m2 en rez-de-chaussée. Une surface qui avait vocation à offrir un service alimentaire de proximité pour les habitants du centre-ville, bio qui plus est, avec des produits de qualité. « Notre intention n’est pas de fermer boutique, mais de nous déplacer en proche périphérie. Rien n’est encore signé, nous communiquerons auprès de nos clients dans quelque temps. Nous devrions déménager dans le courant de l’été, lorsque l’activité est au plus calme, pour rouvrir en septembre », explique Camille Vié, l’une des trois associées du magasin Biocoop de l’avenue Alsace-Lorraine. Et d’enchaîner : « Nous avons dû fermer près de vingt samedis en raison des manifestations des Gilets jaunes ; le confinement est tombé après cela et ce secteur, malgré les efforts de la Ville pour dynamiser le centre-ville, reste assez calme. » Le télétravail les a privées aussi d’une partie de leur clientèle, particulièrement pour le rayon snacking qui fonctionnait bien auprès des salariés des services publics et entreprises privées dans ce secteur plutôt tertiaire. Ce n’est pas sans un pincement au cœur qu’elles abandonnent « le noyau de leur clientèle de centre-ville fidèle, celui qui nous fait vivre », apprécie Camille Vié. L’absence de places de parking propres au magasin joue aussi en défaveur de la petite surface commerciale, ont-elles pu constater au fil des années auprès de leurs clients ; et cela même si, précise Camille, à proximité, « on peut profiter d’une heure de stationnement gratuite ». Par rapport à la surface, le loyer leur coûtait également très cher… Autant de paramètres pour déménager, mais surtout ne pas abandonner ce créneau qui a trouvé sa clientèle, même si les enseignes bio sont désormais nombreuses.
Quant au local de l’avenue Alsace-Lorraine, il devrait toujours être occupé par un « commerce alimentaire de proximité », selon la première adjointe de Bourg, Isabelle Maistre. Carrefour devrait reprendre le fonds commercial avec l’une de ses enseignes de centre-ville : Carrefour Contact, City, Express, Bio, Montagne, Supéco, Bio C’bon, So. bio, 8 à huit, Proxi… Le choix de l’enseigne resterait encore à déterminer. Ceci, sans menacer le Carrefour Market situé à l’opposé, dans le bas de la ville.