Posté le 3 novembre 2022 par La Rédaction

C’est au premier jour de l’automne que Gilles Zehner a convié notre reporter Ma(g)ville Florence Béréziat à une balade à gyropode. Une façon insolite de découvrir les paysages.

Le gyropode, c’est quoi ?

C’est un petit véhicule électrique sur lequel on se tient debout et qui se stabilise seul grâce à un système gyroscopique. Certains le nomment également Segway, qui est en réalité une marque. Très maniable, silencieux et non polluant, c’est un mode de déplacement innovant et surtout très ludique. En fonction des machines et de l’utilisation, l’autonomie varie de 20 à 40 km et la vitesse est bridée à environ 18 km/h.

Comment fonctionne Balade Beaujolais gyropode ?

Gilou m’équipe d’un casque et d’une chasuble jaune de sécurité, c’est la tenue obligatoire. Il m’explique les rudiments de l’appareil : « Le gyropode, c’est très simple ! Pour avancer, il faut se pencher légèrement en avant. Pour ralentir ou s’arrêter, se tenir droit. Pour reculer, se pencher légèrement en arrière. Enfin, pour tourner, il suffit de porter le poids du corps à droite ou à gauche en poussant également les poignées vers le côté souhaité. » Après la théorie, place à une initiation sur le parking de Chaneins. Gilou la propose de manière systématique, afin de partir de manière plus sereine sur le parcours. Notre balade du jour nous emmène sur le sentier pédestre en direction de l’étang Prêle. Le but chez BBG, quel que soit le circuit, est de découvrir des endroits insolites, hors des sentiers battus, que même les habitants du lieu ne connaissent pas forcément. « L’idée, c’est que les participants passent un bon moment et reviennent. » À l’abri de la circulation routière, nous sillonnons les routes de la Dombes en toute sécurité. Cheveux au vent, le plaisir de la découverte est amplifié par le sentiment de liberté procuré par le gyropode. Le parcours est idéal pour tester ses capacités, légèrement accidenté avec quelques montées et des descentes. Au cours de notre virée, nous apercevons au loin le château de Chaillouvres, puis longeons son étang. Bien familiarisée avec la conduite du gyropode, je peux profiter pleinement des paysages que nous découvrons. Le parcours offre une vue panoramique sur les monts du Beaujolais. Le temps défile vite, la balade touche presque à sa fin ; nous rejoignons notre point de départ après une boucle d’environ 15 km.

Mes premières impressions

Un peu crispée au moment du départ, j’avais l’impression que je n’arriverais jamais à tenir sur ce drôle d’engin ; j’ai en effet la fâcheuse tendance à regarder mes pieds alors qu’il faut regarder droit devant soi. Pourtant, tout s’est bien passé. La consigne à retenir est de ne pas poser le pied à terre sous peine de chuter. Pas simple, quand survient une hésitation ! Mais au bout d’une dizaine de minutes, j’ai rapidement pris mes marques. L’appareil est si réactif qu’il maintient ma position droite au moindre mouvement. De quoi s’y adapter en peu de temps… Grâce aussi à Gilou, très pédagogue !

Balade Beaujolais Gyropode
www.balade-beaujolais-gyropode.fr
Facebook & Instagram
Gilles Zehner, au 06 08 77 59 49
Initiation + balade : 55 €
D’autres circuits sont proposés, plus d’infos sur le site.