Posté le 3 novembre 2022 par La Rédaction

Rencontre avec la Burgienne Lou Perrat, dite Lou Nell, 21 ans, qui sort son premier album et sera en première partie de Jeanne Added à la Tannerie :

Musicienne, compositrice, interprète. Comment te définirais-tu ?
C’est assez intime, mes chants parlent de moi et de ma vie. Ce sont mes textes, mes musiques. J’ai ce besoin d’écrire et de m’exprimer. Il y a toujours ce filtre artistique, ces phrases qui me viennent à l’esprit. C’est un peu tout et n’importe quoi : du rap, du folk, des chansons françaises poétiques…

Tu écris pour toi ou pour les autres ?
Au départ, j’écrivais vraiment pour moi, je reprenais des chansons, mais je barbouillais déjà sur mon cahier. J’écris pour chanter et ce n’est plus seulement pour moi, mais aussi pour les autres.

Tout ce que tu ne peux pas dire en vrai, tu le dis en chanson…
Je ne partage pas mes sentiments et n’extériorise pas forcément mes émotions. La musique me permet d’en parler. C’est une nécessité, car je suis hypersensible. À travers les mélodies, j’évoque l’angoisse, le stress, la confiance en soi, le sentiment de ne pas être à sa place, de se sentir différente.

Cette première partie de Christophe Maé à Villars, c’était si flippant ?
(Rire) Eh bien non ! Les 2 000 spectateurs m’encourageaient, tout comme l’organisation du festival. C’était prenant et moins stressant que de nombreux autres événements.

Prix du public d’À thou bout d’chant, lauréate du tremplin Jeunes talents, tu as rencontré Ben Mazué et tu te produiras sur scène avec Jeanne Added. Pensais-tu en arriver là ?
Je ne me suis jamais posé la question. Je prends les choses une par une et je vis les choses à fond.

Selon toi, qu’est-ce qui fait une bonne chanteuse ?
Quand j’écoute quelqu’un chanter, ce que je recherche avant tout, c’est l’authenticité, quelqu’un qui ne craint pas d’être atypique, de présenter son style, sa manière d’être. Une personne sensible qui souhaite surtout transmettre des émotions et ses passions.

Lorsque tu chantes, tu sembles créer ta bulle ?
Totalement. J’essaie de poser une ambiance, un moment à moi, même si je veux toucher le public. C’est agréable de se dépasser lorsque l’on pose sa voix.

Retrouvez-la en première partie de Jeanne Added, le 26 novembre à la Tannerie !