Posté le 30 septembre 2021 par La Rédaction

Samuel Texier, 23 ans, originaire de Béréziat, et sa partenaire la chanteuse Wejdene espèrent aller au bout de l’aventure « Danse avec les stars », diffusée les vendredis sur TF1.

Comment avez-vous vécu votre première émission en public ?

Ce sont des moments incroyables, émotionnellement très forts, d’autant que ma famille et mes amis étaient présents dans le public. Pendant 10 ans, je me suis préparé à ça et là j’y étais ! Je suis très content des retours et fier de ma partenaire Wejdene. Elle a un énorme potentiel. Je suis persuadé que nous pouvons aller très loin dans l’aventure.

À Bourg, vous aviez votre fan zone autour du club de danse Jean-Luc Habel ?

J’ai vu les vidéos. Ça m’a touché. J’ai trouvé merveilleux que tout le monde se rassemble autour de cet événement.

Vous connaissiez votre partenaire ?

Je connaissais l’artiste à travers ses clips et chansons mais pas la personne. C’est une belle rencontre.

Le secret de la réussite en danse c’est de bien connaître son (sa) partenaire ?

Complétement, il faut comprendre d’où la personne vient, sa sensibilité, sa façon de fonctionner. La danse, c’est aussi s’ouvrir et s’abandonner à l’autre. Il faut que l’on se fasse confiance. Je suis très heureux car nous sommes vraiment connectés. Entre nous on dit « BFF » (Best Friend Forever).

Lors de la première, elle semblait avoir plus le trac que vous ?

Se présenter sur une scène dans un registre que l’on ne connait pas, c’est loin d’être évident même si vous avez l’habitude des caméras. C’est comme si moi, on me demandait d’aller chanter. Mais franchement elle a vraiment assuré !

Le jury pense que votre couple a un fort potentiel ?

J’en suis persuadé aussi. Il n’y a pas de secret : le travail, le travail et encore le travail. Mais avec les répétitions, ça va prendre forme et les gens ne feront plus la différence entre le danseur et l’artiste.

Danse avec les stars - Wejdene et Sam ©Laurent Vu - TF1
Danse avec les stars : Wejdene et Sam ©Laurent Vu /TF1

Samuel sait me rassurer et me motiver, sa franchise me permet de m’améliorer et d’évoluer dans un domaine que je ne connaissais pas. Il est aussi super patient, on s’entend très bien, on discute, on s’amuse et on rigole beaucoup. Je suis hyper contente de partager cette aventure avec lui qui débute aussi dans l’émission, j’espère qu’on ira loin ! 

Wejdene

Avez-vous l’impression d’être dans un rêve ?

Carrément ! L’émission a commencé lorsque j’avais 13 ans. Les plus anciens, Maxime Dereymez, Fauve Hautot, Christophe Licata, sont mes idoles de jeunesse. Maintenant, ce sont mes collègues. Participer à cette émission me permet aussi de faire passer un message : même quand on n’a pas toutes les cartes en main au départ, même si l’on ne vient pas du bon milieu, si l’on a un rêve, que l’on s’en donne les moyens et qu’on y croit, on peut le réaliser. Il faut que les jeunes se permettent de rêver. Même si l’on vous dit que ce n’est pas réalisable, ce qu’on m’a dit, il faut continuer à y croire, travailler, faire énormément de sacrifices, et cela deviendra possible.

Vous avez connu un parcours scolaire difficile. Pouvez-vous l’expliquer ?

En primaire, ça allait. Quand je suis arrivé au collège, c’est là que ça a été la catastrophe, car je ne me sentais pas à ma place, mal, et j’étais complètement perdu, comme beaucoup de personnes de cet âge-là. Quand vous ne savez pas où vous allez, que vous n’avez pas des super notes, que vous vous trouvez moyen, et qu’on vous le dit, vous finissez par y croire. Par chance, la danse a été mon phare dans la nuit. Dans ce milieu, on m’a dit : « T’es plutôt doué », « Tu peux être bon… » Quand on donne de la valeur à un gamin, il va dans cette direction-là. À 13 ans, j’ai dit que je serai danseur professionnel. Mais il me manquait l’argent. Non pas que mes parents étaient pauvres, mais la danse en compétition coûte trop cher. Donc j’ai arrêté l’école, je suis allé bosser sur des chantiers pour financer mon rêve.

Comment êtes-vous venu à l’école Jean-Luc Habel ?

J’y dansais depuis que j’avais 6-7 ans. Jean-Luc et Laurence Habel m’ont repéré dans des cours et m’ont proposé de faire de la danse sportive. J’ai commencé à 11-12 ans, puis comme mon cheminement à l’école était compliqué, j’ai décidé de ne faire que ça dès mes 13 ans. De mes 14 ans à mes 18 ans, j’ai aussi suivi des cours pour être plombier. Parallèlement à cela, le soir, j’allais prendre des cours de danse jusque tard le soir. Après mes 18 ans, j’ai donné mes premiers cours de danse, là où tout a commencé pour moi.

Si vous gagnez, vous nous promettez de venir avec Wejdene danser à Bourg ?

Promis ! On prend le premier TGV et on viendra danser sur la place de la Vizirette. J’en profite pour remercier les gens de tous les messages de soutien et d’amour envoyés. Je suis fier de représenter la ville de Bourg.

Danse avec les stars - Wejdene et Sam ©Laurent Vu - TF1
Danse avec les stars : Wejdene et Sam ©Laurent Vu /TF1