Posté le 5 mai 2022 par La Rédaction

La boutique burgienne Les 3 reliques recevait samedi 9 avril celui qui, en 2005, incarnait Viktor Krum dans le 4e volet de la saga, Harry Potter et la coupe de feu : Stan Yanevski. Près de 500 personnes étaient au rendez-vous !

Il est 9 h 30, j’ai rendez-vous avec le champion de Durmstrang. Le temps
a passé depuis le tournoi des 3 sorciers, mais la prestance de l’homme est intacte. À l’époque, Stan a une vingtaine d’années. Il partage les cours avec un certain Harry Melling, déjà connu du public sous le nom de Dudley… Charmé par l’univers fantastique, il préfère le Seigneur des anneaux à Harry Potter, dont deux films seulement sont sortis au cinéma lorsqu’il est repéré pour incarner Viktor Krum. « Ça s’adressait plutôt aux jeunes. À partir du Prisonnier d’Azkaban, et au fur et à mesure qu’Harry grandissait, l’histoire est devenue plus noire. » Stan rejoint le tournage et campe son personnage, avec qui il partage la passion du sport. « C’est le meilleur attrapeur [de Quidditch] de l’histoire. J’aimerais être un n°1 mondial, moi aussi ! » Mais « Viktor parle peu, il est très timide. » Un défi, pour l’acteur. « Dire je t’aime c’est facile, mais le faire comprendre… c’est beaucoup plus délicat. » La performance est au rendez-vous, bien sûr, et l’effet du Bulgare outrepasse Hermione. Comme la saga continue d’emporter, année après année. « Ce que Joanne Rowling a fait est incroyable. Il n’existe rien de comparable. On est fan, que l’on soit petit ou grand. Ceux qui regardaient à l’époque regardent désormais avec leurs enfants. » Ou sans ! En coulisses, les acteurs réunis par l’aventure gardent aussi des liens très forts. « C’est une famille, pour la vie. Même si l’on ne s’est pas vus, ni parlé depuis longtemps. » Révélé grâce à ce premier grand rôle au cinéma, l’acteur a depuis joué dans d’autres grands films ; notamment Last Man Down, en 2021. Il est aussi parvenu à développer sa propre identité, par les réseaux sociaux où « [il] parle nutrition, entraînement sportif… » Il est aujourd’hui reconnu pour lui, « pas l’un de [ses] personnages. » Même si ce jour-là, c’est bel et bien pour Viktor Krum que la file d’attente s’allongeait rue Paul-Pioda.


Au fur et à mesure que l’échéance approchait, la boutique ouvrait de nouveaux créneaux de réservation (jusqu’à 21 h !) Et tous ont été pris
d’assaut. « Stan voulait que chaque personne qui le souhaite puisse le rencontrer ou avoir sa dédicace (c’était 25 € la formule photo + autographe, NDLR). » Au total, l’événement a attiré près de 500 personnes, sur les 850 visiteurs de la journée. Un plein succès qui récompense l’investissement de tous (l’acteur pour sa venue, la boutique pour l’organisation, l’agence SITI pour la communication…) pour offrir aux Potterheads un moment magique, inoubliable. « Stan a vraiment apprécié les échanges, l’ambiance de la journée. Il promet de revenir à Bourg un jour ou l’autre ! » De son côté, Les 3 reliques travaille déjà à l’accueil d’une autre personnalité de la saga : « L’idée est d’en avoir une par an ! »